Ma métamorphose

L’éveil de Kundalini

J’ai vécu il y a quelques années, ce qui est appelé dans le « jargon » un Eveil de Kundalini. La Kundalini est reliée à l’énergie vitale et sexuelle de chaque Être Humain (deuxième chakra), et pour la plupart d’entre eux, reste endormie. Ce qui est toutefois possible, est de vivre des « montées de Kundalini », ce qui est profondément différent de ce dont il est question ici. Cette énergie est représentée par des symboles que vous connaissez certainement.

Il serait trop long et peu nécessaire que je vous en donne les détails historiques, vous pouvez les trouver facilement sur internet. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une fois éveillée, la Kundalini est la symbiose des énergies Féminine et Masculine, Yin et Yang (les deux serpents). Je vais donc détailler cette expérience afin que vous puissiez l’appréhender plus facilement et apprendre à me connaître davantage.

La Kundalini est reliée principalement à quatre éléments : L’identité, qui est l’élément primordial pour notre expérience terrestre ; la sexualité, qui donnera l’impulsion de la jouissance de vie et la volonté naturelle de créer ; la santé, reliée à la vitalité, qui fournira l’équilibre énergétique que le corps a besoin.

Un début de printemps, j’ai ressenti une chaleur très forte à la base de ce centre d’énergie (deuxième chakra), qui est remontée le long de la colonne vertébrale en traversant tous les autres chakras. En d’autres termes, du coccyx jusqu’au sommet du crâne. C’est tellement puissant que je ne pouvais même pas dire si c’était agréable ou pas, car le corps humain n’est pas fait pour supporter ce genre d’énergie physiquement, à moins d’être préparé (je ne l’étais pas). C’est comme se faire foudroyer et avoir la chance d’être encore envie. Puisque rien n’arrive par hasard, je l’ai rapidement accepté. La Kundalini avait commencé son travail de transmutation. Je vais utiliser une première métaphore, telle que j’ai vécu l’expérience.

Première phase d’éveil

La métamorphose

Admettons que vous rêvez de jouer au piano, mais que vous n’en avez jamais touché un. Tout d’un coup, vous vous mettez à jouer une valse de Chopin, sans pouvoir même contrôler vos mains et vos doigts. Vous le faites une fois, puis, petit à petit, vous oubliez toutes les notes, tous les accords, avant qu’ils ne reviennent naturellement et progressivement.

Je vous mets en lien une pièce qui reflète mélodiquement ce que j’ai ressenti durant ce début de phase. Elle a été jouée par Kissin, un pianiste que j’aime particulièrement.  Je précise que je suis pianiste amateur depuis que je suis enfant et je vibre énormément avec Chopin, Beethoven et d’autres.

The Polonaise in A-flat major, Op. 53 (Heroic) by Evgeny Kissin

https://www.youtube.com/watch?v=8QT7ITv9Ecs

Pendant trois mois environ, je ressentais une complétude, une sérénité intérieure, une vision et un rapport à la vie uniquement basé sur l’Amour, la Béatitude. Pas en tant que sentiment, mais en tant qu’Etat de Conscience. Je ressentais appartenir à la Totalité, je me ressentais Être la Totalité elle-même. J’embrassais la vie et tout ce qu’elle m’offrait. Je n’avais qu’une envie, Aimer toutes formes de vie sur Terre et dans l’Univers.

Chaque Humain sans exception, les Animaux, la Nature et tout ce qu’elle comporte.

Mon mental et mon égo acceptaient parfaitement tout type de dualité. Le bien ou le mal, le positif ou le négatif, etc. J’ai commencé à voir « ce que l’œil ne peut voir », entendre « ce que l’oreille ne peut entendre », ressentir des sensations physiques « autres que les émotions et les sentiments ». Tout ce qui était « invisible » ou « caché » ne l’était simplement plus.

Comme si on vous passe un vieux film en noir et blanc et qu’il passe subitement en Haute Définition. Je passais d’un regard d’humain au regard du Soleil lui-même. Ce monde est en réalité un tas d’informations, qui ne sont évidemment pas toutes appréhendables et gérables pour l’esprit humain. L’énergie est vivante et possède une véritable intelligence qui fonctionne de manière logique. Je pouvais la voir, l’entendre, la ressentir, et surtout, la comprendre. Quelle beauté ! Si j’avais une baguette magique, je souhaiterais à chaque Être de pouvoir vivre ce que j’ai vécu pendant cette première étape d’éveil.

J’ai eu accès à une multitude de « mondes », qui ont chacun un rôle spécifique à jouer dans notre évolution, tant dans la « lumière » que « l’ombre ». Cet accès était le début de l’apprentissage, du cheminement. Dans l’article les différents mondes, je décris les principaux ; le monde matériel, le monde émotionnel, le monde mental, le monde de l’ego, le monde de la psyché, le monde spirituel. Je vous invite à lire ces thématiques si vous désirez un approfondissement.

Deuxième phase d’éveil

La compréhension

L’Univers m’offrait donc pléthore d’expériences pour me familiariser avec chacun de ses « mondes » pour les appréhender et les comprendre. J’acceptais tout ce qui se présentait, et comme je l’ai dit, tant dans « la lumière » que dans « l’ombre ». Avec le temps, je réalisais que les deux étaient indissociables et que même l’ombre a un rôle à jouer, qui peut être très positif.

Je pose une simple question : dormez-vous avec la lumière allumée ?

Ce qui était magique, c’est que je ressentais toujours une bonne Etoile au-dessus de moi, comme si absolument rien ne pouvait m’arriver. Je me sentais observé et protégé, et cela en tout temps.

Imaginez découvrir un nouveau monde que vous n’avez jamais vu. Lorsqu’on est curieux, on souhaite tout « tester », puis on réalise qu’il existe une infinité de portes. Certaines qu’on n’ouvrira pas, certaines qu’on ouvrira plus (au sens plus du tout), et surtout celles qu’on laissera ouvertes longtemps avant de passer à de nouvelles pièces.

Etant autodidacte depuis petit, ma seule autorité pendant cet éveil était moi-même. J’ai bien entendu été aidé par certaines personnes envoyées par « Là-Haut ». Lorsque le Ciel vous ouvre les bras, il faut accepter sa bienveillance et son abondance.

La compréhension était indispensable pour la suite de ma vie. Etant Verseau (signe d’Air), j’avais énormément de facilité avec tout ce qui était irrationnel, intangible, abstrait. J’intégrais donc très rapidement et avec bonne aisance ce que je vivais. Avant de passer à la troisième phase, j’aimerais vous parler de mes perceptions.

Mes perceptions

Commençons simplement

par nos 5 sens :

LA VUE, L’OUÏE, L’ODORAT, LE GOÛT ET LE TOUCHER.

Nous les utilisons tous et tous les jours, consciemment et inconsciemment. Pas besoin de les décrire, vous les connaissez. La question qui se pose est la suivante : comment comprenez-vous et appréhendez-vous le monde ? Par les images ? Par les sons ? Par le ressenti ? Nous sommes tous « configurés » différemment.

Enfant, j’avais une prépondérance à la clairvoyance. Suite à cet éveil et aujourd’hui, ces trois canaux sont ma source ; la vision, l’ouïe et le ressenti. En ce qui me concerne, j’en parle ici au sens subtil (extra-sensoriel); la Clairvoyance, la Claire-audience, et le Clair-ressenti.

Je vois les couleurs et la forme de tout type d’énergie,

je les entends et je les ressens.

Voici quelques indices explicites qui définissent la tendance d’une personne à être plus visuelle, auditive ou kinesthésique :
Ce sont des expressions courantes !

La Clairvoyance

« Avoir un compas dans l’oeil »

« A vue d’oeil » / « Oeil de lynx »

« Faire les yeux doux »

« Sauter aux yeux »

« Les yeux fermés »

« Ouvrir l’oeil »

« Déjà vu »

La Claire-audience

« Avoir l’oreille fine »

« Avoir l’oreille absolue »

« La sourde oreille »

« Les murs ont des oreilles »

« Les murmures du coeur »

« Le silence intérieur »

« Ce n’est pas rentré dans l’oreille d’un sourd »

Le Clair-ressenti

« Je sens bien cette personne / cet endroit / cette situation »
(ou le contraire)

« J’ai fait le plein d’énergie »
– « Je me sens vidé » – « Je me sens oppressé »

« Avoir chaud au coeur »

« Avoir froid dans le dos »

« Se sentir irrité »

« Avoir besoin d’air »

« Sortir la tête de l’eau »

Maintenant et toujours d’un point de vue subtil, j’aimerai vous partager quelques exemples de ce que mes perceptions m’offrent au quotidien. Je simplifie grandement, car le mental ne peut difficilement concevoir ou comprendre la plupart des éléments qui suivent, à moins de les vivre soi-même. Imaginez-le si vous êtes visuel, entendez-le si vous êtes auditif et ressentez-le si vous êtes kinesthésique.

La Clairvoyance

  • La couleur de l’énergie, de l’aura, qu’elle soit humaine, animale, naturelle (végétaux) ou artificielle (objets)
    • Les couleurs de toute énergie vivante
    • Les couleurs dégagées par tout type d’émotion
  • Les couleurs des notes de musiques (voir schéma ondes plus bas)
  • La couleur des champs électromagnétiques naturels ou artificiels
  • La modélisation d’une énergie guide (anges, archanges, etc.*)
  • Visions / rêves prémonitoires, lucides ou contrôlés
  • La construction entière de la psyché individuelle chez une personne
    • Mémoires linéaires et multidimensionnelles
  • La construction de la psyché collective
    • Idem, mais pour un groupe rassemblant plusieurs personnes
      • Pays, collectivité, communauté, entreprise, etc.

La Claire-Audience

  • Le son de l’énergie, de l’aura, humaine, animale, naturelle, artificielle
  • Le son des champs électromagnétiques naturels ou artificiels
    • Ex : corps humain, borne Wi-Fi
  • Entendre une conversation à distance dans les moindres détails
  • Anticiper une conversation ou des mots avant qu’ils ne soient prononcés
  • Entendre l’âme parler sans la voix humaine
    • Ex : métaphoriquement parlant comme un ventriloque
  • Entendre les énergies guides (anges, archanges, etc.)

Le Clair-Ressenti

  • Canalisation de tout type d’énergie à travers le corps
  • Relié à tous les éléments déjà décrit, il concerne les sensations physiques et subtiles du corps
  • Il concerne également la forme que revêtit une énergie dite « invisible »

*Ce sont des archétypes. Ils représentent des états de Conscience très purs. J’en parle lors de mes conférences car les décrire serait impossible.

Après vous avoir dit tout ceci, certains se demanderont à quoi tout cela pourrait bien servir. Franchement, j’étais le premier à me poser la question moi-même lorsque tout s’est amplifié subitement.

Lors de mes accompagnements, j’agis donc en tant que miroir (la personne étant aussi mon propre miroir) et je communique avec ces énergies pour les harmoniser, comme les notes d’un piano.

Ces perceptions représentent selon moi une aide précieuse, du moment qu’elles sont partagées pour accompagner, aider autrui et s’aider soi-même.

Ma spécialité est la psyché et sa construction, j’ai accès à toutes ses couches, et je peux aller modifier intentionnellement des constructions qui ne sont pas en accord avec une personne. C’est-à-dire, pas en accord avec ce qui est juste pour elle.

Pour mieux comprendre, c’est comme si je vois un piano dans une pièce, et sans même le toucher, je peux voir toutes les notes à réaccorder, puis, les accords à jouer pour que la Pièce soit à l’Unisson. La Pièce c’est vous, l’Unisson c’est l’expression de votre Être, de vos désirs et de vos besoins.

La psyché étant directement liée au monde émotionnel, c’est comme une infinité de longueur d’ondes qui m’apparaissent. Chaque longueur d’onde et relié à une émotion, laquelle peut être polarisée en « positif » ou en « négatif » ; positif = Je veux être en bonne santé – négatif = Je ne veux pas être malade. Chaque émotion contient une immense quantité d’informations. Ce que je reçois est méticuleusement filtré par mon mental, et finalement traduit en langage courant, afin que l’information soit tangible et rationnelle.

Petit aparté pour la musique et ce que j’en vois, tout en vous parlant des ondes et ce qu’elles provoquent. Comme j’aime bien jouer avec les mots et les expressions, en voici une que vous avez sûrement déjà utilisé ou entendu. « Nous ne sommes pas sur la même longueur d’ondes ». Les anciens génies de la musique Classique connaissaient parfaitement les fréquences, et accordaient leurs instruments sur le 432hz, qui correspond à une vibration Universelle d’harmonie et de guérison, que vous nous retrouvons tant dans la nature que dans le cosmos. C’est toujours le cas de nos jours, tous les instruments sont réglés sur cette fréquence.

Nous pouvons aussi dire ; « voir la vie en rose », « haut en couleurs », « avoir grise mine », « être rayonnant », « être bleu ». Tous ces champs vibratoires m’apparaissent comme des couleurs oscillantes à travers le spectre ci-dessous.

blank

Troisième phase d’éveil

L’intégration

La plus « difficile » selon moi. Je pense qu’il faut une bonne dizaine d’années pour intégrer un véritable éveil de Kundalini. Jusqu’à maintenant j’estime très bien m’en sortir. Pendant un certain « temps, on me montrait toutes les potentialités, tous les possibles, « toutes » les portes. Il me fallait faire le chemin pour re-parvenir à cet état de Béatitude.

L’éveil me permettait de dévoiler la Conscience, anciennement obstruée par les vieilles blessures, tout en libérant progressivement les noeuds émotionnels.

Je recevais de multiples moyens pour accéder à ma propre guérison, à tout mon Être. Logiquement, il fallait tout intégrer de manière tangible et rationnelle, car comme je l’ai dit, sinon tout cela ne servirait à rien.

Physiquement, c’était sincèrement un calvaire par moment. Pendant 9 mois environ, j’avais des fatigues chroniques, au point où je devais prendre du temps pour dormir la journée. J’avais souvent des spasmes, des étourdissements, des nausées et des douleurs aux cervicales et à la nuque. J’en avais marre.

Tout ce qui était enfoui dans les profondeurs de ma psyché ressortait. Les vieilles croyances, les peurs, les blocages. A ce moment là, je voulais m’enfermer dans ma tanière et ne plus jamais en ressortir. De temps en temps, j’en venais même à regretter cet éveil, car je passais par tous les états émotionnels. L’effet « yo-yo » était parfois insupportable, de vraies montagnes russes ! Imaginez un état émotionnel en continuel vacillement. Ce n’était drôle, ni pour moi, ni pour ceux autour forcément.

Je faisais table-rase sur tout ce qui ne me convenait plus, ou ce qui s’apparentait à « l’ancien moi ». Puisque j’étais parfaitement lucide, je remarquais bon nombre de constructions de pensées qui étaient désormais obsolètes. Un gros ménage intérieur et extérieur s’en suivit, et dans tous les domaines ; la famille, les sentiments, les amis, etc. Pas facile de lâcher, croyez-moi. Raison pour laquelle ce cheminement est progressif, et jour après jour, le travail de libération se poursuit.

Heureusement, tous ces états émotionnels sont passagers et ne durent pas. Ce qui est important est de trouver l’harmonie intérieure afin qu’elle puisse se manifester à l’extérieur.

Un matin, je me levais avec une révélation. Celle de transmettre mon expérience et d’accompagner autrui, car je ne pouvais pas garder tout ceci au fond de moi.

Lorsqu’on aide les autres, on s’aide soi-même.

Kundalini ou pas, Je suis un humain comme tout le monde. J’ai des besoins et des désirs, j’aime m’amuser, et je ne me suis jamais pris au sérieux. La vie est faite pour être vécue dans la joie et pour la partager !

Pour résumer cet éveil, qui a déjà été résumé lui-même, j’aimerais vous transmettre quelques informations importantes non-négligeables, à prendre en compte.

blank

A lire attentivement

J’entends souvent des gens me demander comment provoquer la Kundalini. Je réponds toujours ATTENTION, et généralement, je ne développe pas. Il existe des mouvements comme le Kundalini Yoga par ex. Je ne dis pas que c’est mal, je dis que comme pour tout, ça dépend qui le transmet, comment, et ce qu’on en fait personnellement.

Cette Kundalini est devenue un fantasme ayant pris une trop grande ampleur chez certains, notamment dans certaines communautés dites « spirituelles » adeptes du « New Age ». Faites attention et utilisez votre discernement, car c’est là qu’on va retrouver les « mauvais gourous ». Ces groupes enseignent souvent des méthodes très concrètes pour forcer des états de Consciences modifiés*, des voyages astraux* ou des techniques tantriques* pour développer des orgasmes cérébraux, et finalement des éveils forcés pour le déploiement de cette énergie. Rappelez-vous, il s’agit de l’énergie sexuelle créatrice.

Je vais vous en donner une image pour vous faire une idée. Il y a un Lion en cage, qui n’a pas mangé depuis plusieurs jours. Vous vous retrouvez subitement enfermé dans son enclos sans pouvoir sortir. Comment gérez-vous la situation ?

Je répète, on ne force pas un éveil,
quelque soit son type.

A moins d’être un voleur ou un bandit, nous n’avons pas coutume d’enfoncer les portes n’est-ce pas ? Souvenez-vous du Lion si vous avez un doute.

Si votre éveil arrive de manière spontanée, c’est que vous êtes capables de le gérer !

Si je vous dis ça, c’est pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que ces contextes, je les ai vus et entendus lors d’accompagnements individuels, et que le thème à été abordé à maintes reprises pendant mes évènements. Ensuite, comme je l’ai expliqué, il faut pouvoir garder les deux pieds sur Terre, faute de quoi certains terminent à l’asile psychiatrique, tout simplement car ils confondent multiples réalités sans plus savoir dans quel monde ils se trouvent, ou parce que ce qu’ils vivent les met dans des états émotionnels ingérables. Par exemple, voir des personnes décédées et des fantômes*. J’ai connu des gens dans cette situation, et j’en connais toujours.

En amont, j’avais vécu des années en mettant volontairement mes perceptions subtiles de côté pour m’ancrer et m’enraciner avant mon « big bang » intérieur. J’ai pu le gérer, je suis toujours là, bien dans mes baskets, dans mon corps, ma tête et mon cœur.

Si vous vivez une expérience quelque peu similaire à la mienne et que vous avez besoin d’aide, vous savez que la porte est ouverte.

 

Merci du fond du Coeur pour votre lecture,

Daniel