L’hypersensibilité

Un point de vue constructif et évolutif

blank

Une Force, un Cadeau, une Récompense, une Abondance à partager !

Mon but est de synthétiser mon approche à l’hypersensibilité et de vous fournir un début de réponse. Prenez ce qui résonne à l’intérieur de vous, en espérant que ce premier pas vous soit utile pour mieux vous comprendre, ou mieux appréhender la relation avec vos enfants.
Il s’agit simplement d’une interaction émotionnelle accrue entre vos 5 sens et le monde qui vous entoure. En d’autres termes, une relation très subtile, un lien particulier entre votre monde intérieur et votre monde extérieur.

Si vous vous reconnaissez en tant qu’hypersensible, vous êtes probablement un véritable empathe !

D’où vient-elle ?

La seule Source essentielle, le Cœur lui-même.

blank

Pourquoi est-elle plus courante ces dernières années et a tendance à s’accroître ?

Des traces passées

Pour comprendre l’hypersensibilité, il faut se placer sous la perspective du monde émotionnel. Pendant des siècles, nous avons vécu dans une société misogyne et patriarcale, ce qui signifie que le pouvoir masculin était aux premières loges. Lorsque je dis « pouvoir masculin », je pense principalement à l’autorité et à la manière dont le monde était « géré », et ce dans tous les domaines confondus, qu’ils soient religieux, spirituels (oui je dissocie les deux), politiques, économiques ou culturels.

Exprimer sa sensibilité et ses émotions était plutôt perçu comme une faiblesse, il n’y avait qu’à obéir ou suivre le « troupeau ». Imaginez la quantité de non-dits encrassés dans la psyché… La souffrance finit toujours par ressortir, et les guerres étaient les dernières alternatives pour exprimer et libérer le sentiment de culpabilité. Sachant qu’un déni était intrinsèquement intégré vis-à-vis des émotions, et donc de l’identité propre à chacun, la solution était de conditionner « son monde » à travers un mental hyperpuissant, que j’appelle – Concept –.

Tôt ou tard, les blessures finissent toujours par guérir !

Des changements positifs

Heureusement, ce fléau périclite progressivement. La roue a tourné, et nos vivons tous une transmutation importante, individuellement et collectivement. Même si les résultats ne sont pas encore entièrement visibles, le véritable Amour est immuable et les cycles d’évolutions se poursuivent. Après la tempête, l’éclaircie. Ces tempêtes sont parfois nécessaires, comme « un coup de pied où je pense ! ». Une secousse pour nous réveiller, pour nous exprimer, pour nous encourager à vivre NOTRE vie et ne plus être tributaires des influences extérieures. Evidemment, rien n’arrivera en un jour et cela prendra du « temps », mais ce qui compte, c’est le résultat.

Osez être vous-même !

blank

Le But

Atteindre l’équilibre afin que tout le monde soit gagnant !

En définitive, l’hypersensibilité a tendance à s’accroître car les gens deviennent de plus en plus conscients des valeurs dont nous avons tous besoin pour être en paix, exprimer sa joie et vivre harmonieusement.

Un point de vue constructif et évolutif

L’Indulgence, la patience et le respect

Pour revenir au monde émotionnel, je souligne que la sensibilité est une Force infinie, car son intention de départ est toujours le Cœur. Ils étaient tous sensibles à une cause humaine et vivaient dans une époque bien plus fébrile que la nôtre ; Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela, Aung San Suu Kyi, et j’en passe.

Entre la fin des années 80 et le début des années 90, les gens ont commencé à s’exprimer davantage, à s’ouvrir au monde, à développer leur créativité, à soutenir des projets et des causes collectives, à diffuser leur inspiration personnelle. Tout ceci pour éclairer petit à petit les consciences, redonner du baume au cœur, encourager les gens à être eux-mêmes. Les jeunes sont plus réactifs, voire réactionnaires, militants ou transmetteurs de sagesse. Ils doivent cependant atteindre la tempérance et l’équilibre émotionnel sans absorber la peine des autres, pour parvenir à être compris et surtout, que leurs messages soient intégrés dans leurs sens profonds.

Nous sommes tous miroirs et c’est une richesse d’apprendre entre générations. Nous pouvons tous avoir des avis différents. Si chaque avis compte, il nous faut donc cultiver indulgence, patience et respect. Une bonne communication est une base primordiale. Parole ou écoute, il faut oser s’exprimer sans peur, comme écouter et accepter de se remettre éventuellement en question.

blank

Le challenge pour les générations d’avant 80
Accepter de remettre en question les croyances, les mœurs, les cultures, les traditions.

Le challenge pour la génération après 80 et les suivantes
L’indulgence et la tempérance.

 

Pourquoi l’hypersensibilité est une aubaine pour certains et un poids pour d’autres ?

Une fois acceptée, intégrée, comprise et exprimée, elle représente une véritable force qui ne fait que de vous aider à grandir dans l’empathie, la paix, la sagesse, le respect et l’amour.

Tout est déjà là, la seule influence est le nombre de couches psychiques accumulées à travers un déséquilibre mental / égo. Ce dernier provient, selon moi, de ces principaux facteurs sur lesquels j’ai la chance de travailler au quotidien :

blank

(Non exhaustif)

  1. La génétique familiale (traditions, mœurs, religion, etc.)
  2. Grossesse compliquée ou difficilement acceptée par la mère
  3. Accouchement par césarienne
  4. Une naissance « non désirée » ou prématurée
  5. Un des jumeaux, perdu à la naissance
  6. Un frère ou une sœur, disparu en cours de vie
  7. Un parent disparu, à la naissance ou en cours de vie
  8. Adoption
  9. Présence de trouble autistique*
  10. Maladie de naissance*
  11. Maladie auto-immune
  12. Phobies puissantes et « inconventionnelles »
  13. Enfant élevé en famille monoparentale (ex : divorce)
  14. Enfant élevé à travers une relation parentale déséquilibrée
  15. Une relation trop fusionnelle avec le père ou la mère
  16. Présence des grands-parents trop imposante, voire castratrice
  17. Présence d’un oncle ou d’une tante trop imposante, voire castratrice
  18. Le pays de naissance et sa culture
  19. Le lieu de vie

*Je n’aime pas les étiquettes, mais j’ai choisi d’écrire le mot, généralement attribué à ce phénomène. Nom ésotérique : « enfant arc-en-ciel ».
*Les maladies ne sont qu’un moyen d’expression qui a été réprimé, dans une génération ou une autre.

blank

Suite à quoi l’enfant va commencer à forger une carapace, une bulle autour de lui pour se protéger, jusqu’à ce qu’il oublie de l’avoir créée lui-même, puis qu’il oublie d’avoir oublié. L’identité est donc voilée par un masque. Ce dernier est la conséquence d’un seul élément : une croyance*. Comprenez bien que généralement, tout ceci est parfaitement inconscient. Toutes ces expériences de vie sont nécessaires à l’apprentissage de l’Être, jusqu’à l’éveil libérateur qui permettra de transmettre l’expérience vécue à d’autres, qui pourraient se retrouver dans des contextes similaires.

Un seul élément déclencheur va créer une croyance, que l’égo va intégrer comme étant une réalité. Puis, autour de cette même réalité, le mental va successivement en créer d’autres, qui en fait ne sont que des illusions qui sont la source d’un choc émotionnel.

Reconnaissez-vous votre propre expérience ? Ou celle de votre / vos enfant(s) ?