L’hypersensibilité

Le « haut potentiel intellectuel »

blank

Le « haut potentiel intellectuel »

Si l’Humanité a besoin d’une découverte technologique révolutionnaire,
L’Univers n’enverra pas un deuxième Gandhi !

Souvenez-vous, je parlais en tout début d’article des constructions mentales surpuissantes.

Pendant des décennies, le besoin principal était justement de rassurer le mental en donnant une raison à tout ce qui existe. J’utilise souvent le terme « scientifiser ».

Grossière étiquette, que de nommer les enfants « HP ». Que nous parlions d’intelligence académique, pratique ou émotionnelle, il y a une immense couche subjective à considérer. De plus, comparer une intelligence à une autre reviendrait à comparer du blanc et du noir. On ne peut donc pas tout mettre dans un même panier. Les enfants ont horreur d’être comparés ou étiquetés. La plupart du temps, ils n’en parleront pas, par peur tout simplement.

Voici quelques exemples :

  • Fabriquer des objets avec « n’importe quoi »
  • Mémoire photographique parfaite
  • Peindre chacune de ses émotions
  • Ecrire intuitivement comme Shakespeare
  • Calculer intuitivement comme Einstein
  • Jouer intuitivement au piano comme Chopin
  • Capacité à terminer rapidement tout type de jeu vidéo

Quelque soit le champ d’action, ils sont tellement créatifs qu’ils développent leurs propres méthodes !

blank

Je reviens maintenant à l’essentiel. Cette exquise intelligence permet aux enfants de percevoir et de comprendre leur monde à travers leurs propres méthodes, lesquelles sont parfaitement inconventionnelles. Souvent, elles ne rentrent pas dans le « déjà vu » et peuvent être merveilleusement originales et créatives. Parfois elles sont reliées à des perceptions subtiles (extrasensorielles), parfois pas.

Le mental est utilisé de façon tellement optimisée et structurée, que celui qui en est la Source est souvent considéré comme un petit génie, en avance sur son temps. Le challenge pour les parents n’est pas de comprendre, mais plutôt de s’adapter et d’aller dans la même direction que l’enfant, ce qui je l’avoue, n’est pas toujours aisé.

Généralement, l’environnement scolaire n’est pas adapté car les conditionnements ont tendance à stigmatiser les enfants dans des cases. Les identités deviennent vite voilées et leurs potentiels sous-exploités. Les frustrations sont fréquentes, tant chez l’enfant que les parents, car ils ont souvent l’impression de « tourner en rond ». De plus, lorsqu’un enfant se sent « différent », cela créé en lui frustration et tristesse. Il arrive même que certains vivent des agressions physiques ou verbales à l’école.

Le premier besoin de ces enfants est la modélisation de leur monde.
Ils ont besoin d’utiliser tous leurs sens, leur mental s’adapte.
Il y a toujours des solutions, ces expériences sont des apprentissages profonds

blank

Le TDA(H)

Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité 

Nommé ainsi par les « spécialistes », vous pouvez deviner ce que j’en pense. Ce n’est pas un trouble, mais simplement un manque d’ancrage, un manque de structure. Si un enfant est « flottant », il aura forcément de la peine à se concentrer et pour lui, apprendre à travers des méthodes « conventionnelles » reviendrait à commencer l’ascension de l’Everest sans entraînement.

Un enfant bien ancré dans son individualité pourra s’adapter à tous les types d’environnements.