L’hypersensibilité

Le poids des émotions

blank

Les tracasseries

Plus tôt, je mentionnais la culpabilité, reliée directement (consciemment ou inconsciemment) à tout sentiment contraire à l’Amour tel que le regret, la rancune, la rancœur, la colère, la haine, etc. Et qui n’en a pas eu ? Souvent, nous pensons s’en être débarrassés alors que notre psyché les garde toujours dans un tiroir « bien planqué ».

La culpabilité est basée sur un seul et même élément, le rejet.
Lui-même ne peut qu’être dissout par l’Amour uniquement.

Si rejet il y a, survient alors le déni. Le déni se calque par le mental/égo sur l’individualité dans sa globalité. Une fois intégré, le masque est posé. Il est essentiel de comprendre que le déni est inconscient dans la majeure partie des cas. Le risque est de grandir à travers la personnalité en oubliant l’individualité, qui est la seule ayant été rejetée, suite à un choc émotionnel principalement.

Un égo blessé cherchera toujours à se barricader pour se protéger.
Il construira sa croyance sur la base de la personnalité et du mental uniquement.

A présent, je souhaite vous transmettre des exemples de situations que j’ai observées depuis quelques années, en commençant par les enfants, lorsque l’hypersensibilité est mal gérée ou dans le déni suite à un rejet. Elle est à ce moment là perturbatrice, encombrante et affectante. Elles concernent tant les enfants, que les adolescents et les adultes :
(Non exhaustif)

blank

Hyperémotivité

Elle est reliée à l’absorption d’énergies qui ne vous appartiennent pas !

  • Pleurer facilement
  • Se mettre en colère facilement
  • Prendre tout personnellement, « au pied de la lettre
  • Possibilité d’exploser violemment, voire d’être violent
  • Ambiance électrique avec les frères et sœurs ou la famille en général
  • Se sentir absorbé par les émotions des autres
  • Se sentir absorbé par la souffrance et les problèmes des autres
  • Se sentir concerné par la souffrance et les problèmes des autres
  • Se sentir absorbé par les énergies d’un lieu
  • Se sentir facilement attaqué ou jugé par les autres
  • Porter le « mal du monde » sur soi
  • Sentiment d’être différent des autres
  • Sentiment de ne pas appartenir à l’humain
  • Sentiment de ne pas mériter de vivre sur Terre
  • Sentiment de ne pas vouloir exister
  • Volonté de fuir, fuguer, loin de tout
blank

Déni général sur la famille, le monde et la société

  • Sentiment d’être différent de tous les membres de sa famille
    • D’être le « mouton noir »
  • Sentiment de ne pas être accepté et incompris par sa famille
  • Anticonformisme
  • Difficulté à accepter l’humain, ses actes et attitudes
  • Volonté de « sauver le monde »
  • Refus d’obéir, rigidité à toute forme d’autorité
  • Revendications fréquentes
  • Malaise, voire souffrance à l’école
  • Difficulté à se concentrer ou se focaliser sur une tâche
  • Difficulté d’apprentissage en général
  • A l’âge adulte, oubli partiel ou total de son enfance
blank

Individualité non reconnue, personnalité inhibée ou exacerbée 

  • Sentiment de devoir se comparer aux autres
  • Sentiment de supériorité (« enfant roi ») ou infériorité (« victime »)
  • Attitude de « bourreau » ou de « victime »
  • Sentiment de devoir se faire accepter par les autres
  • Sentiment d’être incompris du monde
  • Sentiment de contrainte, que tout est contre soi
  • Difficulté d’intégration
  • Sentiment de révolte ou de fuite
  • Se réfugier dans « un monde à soi »
  • Peu parler, voire être totalement silencieux
  • S’exprimer « sans prendre de pincette » avec agressivité
  • Provocations fréquentes, qu’elles soient verbales ou à travers l’attitude
  • Colères et insultes chroniques
  • Marginalisation
  • Consommation excessive de caféine, tabac, sucre
  • Consommation de drogues (autre que tabac)
  • Consommation de médicaments
blank

La psyché

  • Se réfugier dans les étoiles, être trop souvent déconnecté de la réalité
  • Le déni de sa sensibilité pour être accepté des autres
  • « Trouble déficitaire de l’attention » avec ou sans « hyperactivité »
  • Hyperactivité
  • Difficultés d’endormissement, sommeil difficile et / ou insomnie
  • Epuisement récurrent ou débordement d’énergie
  • Visions de monstres dans la nuit
  • Visions de personnes décédées
  • Relations toxiques (les gens qui vous « tirent vers le bas »)
  • Tendance à la tristesse, à la dépression, voire aux envies suicidaires
  • Pensées négatives parasites et envahissantes
  • Mental lourd et obstruant

A lire attentivement

Ce qui peut provoquer nombreuses de ces situations est la prise de médicament et tout produit à base de fluor (dentifrice). Voici une liste des médicaments couramment donnés aux enfants. Ils sont nocifs et affectent directement leur état psychique et émotionnel :

(Idem pour les adolescents et les adultes)

Ritalin, Prozac, Dexedrine, Nopramin, Paxil

Je comprends parfaitement la détresse de certains parents, mais croyez-moi, prendre ce genre de substance ne fait qu’empirer l’état d’un enfant à long-terme et augmenter le voile de sa réelle identité, sa Conscience. Il existe des moyens simples et pratiques sans passer par la case médoc.

Idem concernant la consommation excessive de

caféine, de tabac et de sucre

ce qui se cache derrière est une forme de fuite. J’ai bien dit consommation excessive, car comme pour tout, si cela est tempéré, ces éléments peuvent aussi être une aide, dans le sens, un point d’ancrage qui ramène à la matière. Evidemment, je n’encourage personne, mais j’estime que chacun est parfaitement libre de faire ses expériences.